Espace Membre


Adhérer à la charte

Quelques Questions


Des Références

Quelques villes

Notre Forum

Nos annuaires

Médiation canine

Nos partenaires

Devenir éducateur canin professionnel

Il y a 35 ans les éducateurs canins professionnels se comptaient sur le doigt d'une main. Depuis la création du Brevet Professionnel par le Ministère de l'Agriculture, en 2005, ceux qui exercent ce métier sont de plus en plus nombreux.

Pourtant, force est de constater que cette formation (que nous avons appelée de tous nos vœux) est très loin de correspondre à notre attente. Son contenu est bien trop insuffisant. Sans expérience canine préalable, une personne qui a suivi cet enseignement a peu de chance de réussir son installation. L'expérience nous montre que, malgré l'obtention du diplôme, seules quelques personnes arrivent à durer dans ce métier.

Et que dire de ceux qui créent leurs entreprises avec un simple certificat de capacité ou qui s’installent après avoir fait un stage de quelques semaines ? Certains d’entre eux se sont joyeusement fait « plumer » par des formateurs privés sans scrupule qui leurs ont promis l’eldorado. Ils sont comme les éphémères, ces insectes qui sont attirés par la lumière et qui ne vivent que quelques heures. Ils mangent leurs économies puis disparaissent à tout jamais…

Nous ne le dirons jamais assez, seul un éducateur canin expérimenté peut vivre de cette activité !

Un métier agricole souvent exercé dans les villes

La crise économique et la création du statut d’auto-entrepreneur ont poussé de nombreux chômeurs dans l’aventure des activités canines. Une aubaine pour le Ministère du Travail qui voit ainsi l’occasion de diminuer les rangs des demandeurs d’emplois. Malheureusement, Pôle Emploi oublie de dire à ces candidats à la création d’entreprise qu’on ne devient pas éducateur canin simplement parce qu’on « aime les chiens et qu’on a pas de travail. »

Comme tous les métiers agricoles, même s’il s’exerce souvent dans les villes, être éducateur canin c’est travailler tous les jours de la semaine quelques soient les conditions climatiques.
Etre éducateur canin, c’est ne pas savoir ce que sont les 35 heures, les RTT ou les congés payés.
Travailler avec les chiens c’est avant tout une vocation (qui pour quelques rares candidats peut être tardive).

Communiquer avec les maîtres

Contrairement au dresseur qui entraîne des chiens à des fins utilitaires (chasse, garde, troupeau…) l’éducateur canin ne peut pas espérer vivre sa passion des chiens sans se préoccuper des maîtres. Bien qu’agricole, ce métier ne peut pas vraiment s’exercer loin des habitants et des habitations. C’est pourquoi, pour en vivre, il faut non seulement aimer les chiens mais il faut également apprécier les humains à qui ils appartiennent. Des qualités de communication sont donc indispensables dans cette profession.

Depuis 1998, nous avons montré que les éducateurs canins professionnels peuvent travailler avec toutes sortes de publics (les enfants, les personnes âgées, les handicapés, les agents du public et du privé …) dans toutes sortes de milieux (en milieu urbain, dans les refuges, dans les écoles, …) avec toutes sortes de méthodes (naturelle, traditionnelle, clicker,…). qui veulent mettre en place des opérations comme les nôtres dans leurs régions.

Les thèmes abordés dans ces journées :

  • Travailler avec son chien dans tous les milieux
  • Travailler avec les Mairies et les Collectivités Locales
  • Travailler avec les enfants des écoles et des centres de loisirs
  • Travailler avec les organismes de protection animale
  • Travailler avec les personnes âgées autonomes
  • Travailler avec les personnes dépendantes
  • S'inscrire à la première journée du programme

    CONSULTER LE SITE DEVENIR EDUCATEUR CANIN