Espace Membre


Adhérer à la charte

Quelques Questions


Des Références

Quelques villes

260 refuges

Nos annuaires

Blog #chiencitoyen

Nos partenaires

Liste des messages

Index du forum > QUESTION DE CULTURE CANINE > Calacas, dernier spectacle de Zingaro, jusqu'au 29 février à Aubervilliers


Pécherot Lisa
138 post(s)
Calacas, dernier spectacle de Zingaro, jusqu'au 29 février à Aubervilliers
Pour ceux qui ne connaissent pas, Zingaro est un théâtre équestre niché sur les flancs du fort d'Aubervilliers. Un théatre de bois où les visiteurs sont accueillis comme des amis: on leur sert repas et vin chaud, on les fait traverser le campement manouche où sont installées des caravanes, où brûle des feux qui réchauffent du froid d'hiver. On les invite ensuite à entrer dans le grand chapiteau de bois. Avant d'aller s'installer sur les bancs autour de la piste, on les fait passer par les écuries où se concentrent les chevaux, comme des acteurs qui s'apprêtent à monter sur scène. Ca sent le crotin, la paille, la sueur et l'animal. Mais c'est une bonne odeur, qui rassure presque. Alors on se met à parler tout bas, à faire le moins de bruit possible pour ne pas déranger ni effrayer ces artistes à crinière. Puis la lumière s'éteint, la piste s'allume, la musique commence. On ne parle plus du tout, et on retient son souffle.

A chaque fois, le spectacle est différent: épuré, voire austère, graphique ou gai comme dans un film de Kusturica. Mais toujours, on ne peut qu'être touché de la communion entre homme et cheval, comme deux danseurs qui ne font plus qu'un, comme un centaure.

Vous l'aurez compris, je suis une grande fan de Zingaro! La poésie des spectacles, la relation homme-animal, les chevaux qui passent à toutes vitesse devant moi, le bruit de leurs sabots et de leur respiration, me bouleversent à chaque fois. Je me souviendrai toujours de ce spectacle de 1998, je crois, année de la mort de Zingaro. Zingaro, premier cheval et ami du fondateur et metteur en scène du théâtre Bartabas, qui a donné son nom au théâtre et à la troupe. Le spectacle était censé se terminer par une danse entre les deux. C'est tout seul que Bartabas a dansé ce soir-là, amputé de la présence de son ami...

Cette année, Bartabas a pioché ses inspirations au Mexique et sur le rapport à la mort tel qu'il est vécu là-bas: pas de tristesse, donc, mais une fête excentrique et colorée.

Je n'ai pas encore vu ce spectacle, mais je reviendrai certainement vous en parler ici. En attendant, je ne peux que vous encourager à réserver vos places dès maintenant, je suis certaine que ce sera un très beau moment.

Pour plus d'informations sur le théâtre et quelques images du nouveau spectacle:

http://www.bartabas.fr/fr/Zingaro

http://www.youtube.com/watch?v=cNQgS0nryXg

Et je ne résiste pas au plaisir de vous mettre le lien vers un très bel hommage au cheval Zingaro, paru dans Libé à l'époque, que j'ai trouvé ce matin (attention Alain, je crois que tu vas verser une larme!)
http://www.liberation.fr/culture/0101264255-zingaro-la-mort-...
 le 23-12-2011 à 11:48:26