Espace Membre


Adhérer à la charte

Quelques Questions


Des Références

Quelques villes

260 refuges

Nos annuaires

Blog #chiencitoyen

Nos partenaires

Leçons d’éducation canine pour maîtres dépassés

LE PARISIEN HAUTS-DE-SEINE DU 17 MAI 2010

Comment tenir son chien en laisse ? Comment le faire obéir ? Sur quelle intonation lui parler ? Hier matin, une trentaine de personnes accompagnées de leurs chiens étaient réunies dans le parc du Chemin-de-l’Ile à Nanterre pour recevoir les conseils de quatre éducateurs canins. Cette initiation au dressage, proposée gratuitement par le conseil général dans six parcs départementaux, se déroule les dimanches matins, jusqu’à la fin du mois de juin. L’occasion d’apprendre quelques règles pour simplifier la vie des maîtres et celle de leurs compagnons à poils.
Christine s’est déplacée depuis Colombes pour essayer de venir à bout de Chestnut, une femelle terrier irlandais qui a pris l’ascendant. Queue dressée pour afficher son leadership, elle l’oblige à courir ventre à terre et reste sourde à ses appels.
« On s’y prend mal et on se sent dépassé, confie Christine. Chesnut a déjà deux ans et demi et j’ai pensé qu’il fallait agir avant qu’il ne soit trop tard. » Toute la matinée, elle a suivi avec attention les conseils de Samuel Meyer, un éducateur canin qui transmet sa passion avec son franc-parler. « Mon principal défaut, c’est que je prête des sentiments humains à mon animal », reconnaît Christine. L’anthropomorphisme, c’est le premier écueil à éviter, selon Samuel, qui provoque : « N’oubliez pas que votre chien est un loup apprivoisé. Laissez-le avec une meute quelques temps et vous serez surpris. »
L’éducateur en profite pour tordre le cou aux idées reçues : « Un chien qui remue la queue ne vous fait pas la fête. Il exprime une émotion. Alors, soyez vigilants. » Il prévient aussi que caresses et friandises doivent être distribuées avec parcimonie. « Lorsque l’animal fait quelque chose de bien ou répond à un ordre, prévient-il. Si c’est à tout bout de champ, bon courage. Vous allez en baver des ronds de chapeau. » Et d’enfoncer le clou : « Avec un chien, il faut être têtu et faire appliquer les règles systématiquement. Si vous dérogez à ce principe, vous ne lui apprendrez rien. »
Laure a déjà suivi plusieurs séances. « Je ne m’étais jamais posé de question sur l’éducation d’un chien. Et puis un jour, j’ai voulu adopter un jack Russel, un chien au caractère fort qu’il faut savoir cadrer. J’ai ressenti la nécessité de me faire aider. » Samuel Meyer approuve la démarche : « j’essaie de traduire le monde canin pour aider les maîtres à bien se comporter avec leur chien et faire en sorte que l’inverse soit également possible.

Christine Henry