Espace Membre


Adhérer à la charte

Quelques Questions


Des Références

Quelques villes

260 refuges

Nos annuaires

Blog #chiencitoyen

Nos partenaires

Régulièrement victimes d'agressions de chiens, les facteurs du Nord contre-attaquent

La Voix du Nord le 15.02.2012

La Poste organise plusieurs formations de sensibilisation aux risques canins pour les facteurs du Nord.

PRÉVENTION
Comment éviter les morsures de chien ? À Lomme, une dizaine de facteurs ont appris les gestes à éviter pour ne plus être la proie privilégiée du « meilleur ami de l'homme ». La Poste sensibilise depuis plusieurs années les agents du Nord au comportement canin pour faciliter l'exercice de leur métier, en toute sécurité et en toute sérénité. L'an dernier, cinquante-six agressions avaient été enregistrées, entraînant cent quatorze jours d'arrêt. ...
Qu'il s'agisse de Sophie de Wavrin, de Josiane de Saint-Pol-sur-Mer ou encore de Frédéric d'Hazebrouck, tous ont été mordus en distribuant le courrier. Au genou, au mollet ou à l'épaule. Par des grands et des petits toutous. Mais « l'agression de chien n'est pas une question de race, contrairement à ce que beaucoup pensent », rappelle le formateur, également éducateur, Alain Lambert.
« Moi, j'attends... »
Maria, factrice à Bourbourg, elle, n'a pas de cicatrice de morsure, mais reste terrorisée par les chiens : « Dans les habitations où il y a un animal, je n'entre pas s'il n'y a pas le propriétaire dans les parages. Dans un des garages à distribuer, il y a deux rottweilers.
J'attends parfois les salariés quelques minutes dans la voiture. Du coup, ma tournée prend du retard. Tout le monde le sait, mais je n'ai pas le choix. » Maria, comme la dizaine de stagiaires d'un jour, a découvert quelle stratégie adopter pour éviter toute animosité de Médor. Pas question de dévoiler la peur, la colère, la lassitude ou même la joie : « Vous pouvez avoir peur, mais ne le montrez pas, conseille le formateur.
Les chiens qui voient une pupille se dilater, les mains devenir moites, ils adorent ça. Ils s'en font une spécialité. » Fixer le chien dans les yeux n'est pas non plus recommandé : « Imaginez votre réaction, si on vous fixait dans les yeux dans un bus. » Et le caresser dans le sens du poil n'est pas non plus du goût de l'espèce canine : « Un tiers des morsures impliquent les mains. »Lors de leur prochaine tournée, les facteurs sensibilisés tiendront maintenant la poignée de porte lorsqu'ils entendront grogner. Ne tourneront plus jamais le dos aux chiens. « Ils sont courageux, mais pas téméraires. Ils ne vous affronteront jamais de face. Dans sept cas sur dix, l'animal attaque par-derrière ou sur les côtés. » Les facteurs n'oublieront pas non plus d'utiliser le colis comme protection et non comme projection, ne s'amuseront pas à le changer de place, et veilleront à ne jamais partir en courant. « Et si malgré ça, le chien s'en prend quand même à vous, restez immobile ! »
Des proies privilégiées
Une question perdure cependant : pourquoi les chiens marquent (avec leurs crocs) leur préférence pour les facteurs ? Peut-être l'uniforme, glisse un des membres du groupe. « Non, d'autres professions ont aussi de jolis uniformes », répond Alain Lambert, qui sensibilise également les géomètres, les agents des eaux, d'ERDF ou du fisc. « Le chien - qui répond à des règles territoriales - vous voit tous les jours venir et partir. Il vous prend tout simplement pour des pleutres. Alors quand arrive le colis ou le recommandé, c'est pour lui du sucre d'orge. Il vous attend de pied ferme ! »

M.-C. NICODÈME