Espace Membre


Adhérer à la charte

Quelques Questions


Des Références

Quelques villes

260 refuges

Nos annuaires

Blog #chiencitoyen

Nos partenaires

Le dressage de chien est indispensable

Le Monde - Article de Olivier Razemon - octobre 2007

Aucun de ces animaux n’est totalement inoffensif. Le maître doit savoir s’imposer
Pus ou mois dramatiques, les faits divers impliquant des chiens se multiplient. Contrairement à une idée reçue,
les décès des dernières années ne sont pas majoritairement dus aux animaux réputés dangereux. Aucune race n’est plus
menaçante qu’une autre, affirment les professionnels. « Il y a consensus parmi les chercheurs du monde entier :
le chien génétiquement dangereux n’existe pas », estime Patrick Pageat, vétérinaire. A l’inverse, le labrador n’est
pas forcément « facile et gentil », indique Alain Lambert, éducateur canin.
Le comportement d’un chien résulte en général de l’éducation que lui ont donnée ses maîtres. « Cet animal ne se développe
bien que dans un groupe, explique M. Pageat. L’une de ses particularités est qu’il peut fonctionner dans un environnement
humain. » Encore faut-il donner au chien la place qui est la sienne. « Les gens ont tendance à le considérer comme un gros bébé.
Ils lui attribuent des qualités morales telles que la gentillesse et hésitent à se comporter en véritables maîtres »,
témoigne M. Lambert.
Le propriétaire doit montrer à l’animal que l’humain « maîtrise les ressources vitales que sont la nourriture, la boisson,
l’espace ou les partenaires sexuels », indique M. Pageat. Pas question d’accepter qu’il participe au repas familial.
On ne doit pas non plus tolérer « une certaine agitation au moment où l’on donne la gamelle Il faut l’obliger à attendre »,
précise le vétérinaire.
M. Lambert déconseille de laisser l’animal s’agripper aux jambes ou d’accepter « qu’il marque son territoire » autour du pâté
de maisons. « S’il croise un autre chien sur le terrain qu’il considère comme celui de son groupe, le conflit est inévitable »,
note l’éducateur.

« Egalement dangereux »
La plupart des comportements agressifs s’expliquent par l’anxiété de l’animal, estime M. Pageat. « Le maître qui hésite à attraper
son journal à côté duquel le chien s’est assis déclenchera une alerte et des grognements », dit-il. L’agression, affirme le
vétérinaire, « n’intervient qu’en dernier recours, lorsque tous les signaux ont été lancés ».
Qu’en est-il des résultats des croisements entre différentes races, tels les pitbulls ? Selon les spécialistes, seule la taille
de l’animal et la puissance de la mâchoire, potentiellement accrues par les croisements entrent en ligne de compte. « Pour un petit
enfant, l’american staffordshire terrier (amstaff) et le chihuahua peuvent être dangereux », note M. Pageat. D’autant que « le chien
ne comprend pas toujours le comportement exubérant des enfants ni les sautes d’humeur des adolescents ».Dans le nord de l’Europe et
aux Etats-Unis, le propriétaire d’un chien se soumet à une formation spécialisée.Rien de tel en France pour l’instant :
le marché de l’éducation des chiens reste très restreint et la formation des éducateurs canins hétéroclite.
Olivier Razemon